Mutuelle : comparateur d'assurance complémentaire santé et mutuelle pour les professions libérales

Mutuelle : comparateur d'assurance complémentaire santé et mutuelle pour les professions libérales

En tant que professionnel libéral, vous cotisez à une caisse maladie obligatoire dépendant de la profession que vous exercez.

Si vous êtes avocat, conseil juridique ou avoué, votre caisse d’assurance maladie obligatoire est la CNBF, pour les autres professions libérales, vous dépendez de la CNAVPL qui est divisée en 10 sections professionnelles : la CRN pour les notaires, la CAVOM pour les officiers ministériels, les officiers publics et les huissiers de justice, la CARMF pour les médecins, la CAVP pour les pharmaciens et les directeurs de Laboratoires d’analyses médicales non médecins, la CARCDSF pour les chirurgiens dentistes et les sages-femmes, la CARPIMKO pour les infirmiers, masseurs kinésithérapeutes, pédicures, podologues, orthophonistes et orthoptistes, la CARPV pour les vétérinaires, la CAVAMAC pour les agents généraux d’assurances, la CAVEC pour les experts-comptables et Commissaires aux comptes et enfin la CIPAV pour les architectes, les ingénieurs-conseils, les experts, les géomètres, les consultants, les professeurs, les sportifs, les psychanalystes (non médecins), les ostéopathes, les journalistes, les traducteurs, etc.

Votre assurance maladie obligatoire vous remboursera une partie des frais médicaux que vous aurez mais pas la totalité. Ainsi en fonction des soins, la partie remboursée par le régime obligatoire variera entre 35 % (pourcentage de remboursement le plus faible pour les médicaments à vignette bleues) et 80 % (pourcentage de remboursement le plus important pour l’hospitalisation). Les consultations chez les médecins seront quant à elles remboursées à 70 %.

Ces pourcentages de remboursement sont appliqués sur la base d’un tarif de convention de la sécurité sociale. Ce qui signifie que quand les médecins que vous consultez ou les soins dont vous bénéficiez sont facturés à un tarif d’honoraires libres, ce ne sont pas les 30 % restants qui restent à votre charge (dans le cas d’une consultation remboursée à 70 %) mais ces 30 % augmentés du tarif supplémentaire qui vous aura été facturé au dessus du tarif de convention.

Il est donc indispensable de souscrire à une assurance complémentaire santé ou mutuelle afin de faire face à ces frais qui peuvent vite déséquilibrer votre budget.

En tant que professionnel libéral, vous bénéficiez de la loi Madelin qui vous permet de déduire une partie des cotisations de la mutuelle de votre bénéfice imposable. Cela vous permet donc d’avoir accès à une couverture santé sans pour autant en supporter directement tous les frais.

Nous sommes là pour vous conseiller dans le choix de votre mutuelle, pour vous aider à définir vos besoins et trouver pour vous la meilleure mutuelle au meilleur prix compte tenu des garanties qui vous sont nécessaires. Alors utilisez vite notre comparateur de mutuelle santé qui vous permettra de réaliser de grosses économies !