Assurance prévoyance, à quoi ça sert ? Pourquoi souscrire un contrat ?

Assurance prévoyance, à quoi ça sert ? Pourquoi souscrire un contrat ?

Etre prévoyant, c’est par définition prendre des mesures pour se prémunir contre les conséquences des événements imprévisibles.

Souscrire à un contrat de prévoyance, permet de protéger ses revenus et donc ses proches en cas d’événement imprévu temporaire ou définitif comme un arrêt pour une longue maladie vous plongeant en incapacité de travailler, une mise en invalidité, un accident ou encore un décès ou une perte totale et irréversible d’autonomie.

Quel que soit l’événement qui survient, l’intérêt d’une assurance prévoyance est de garantir le maintien des revenus de la personne et de sa famille.

La prévoyance : comment ça marche ?

Pour bien comprendre la prévoyance, il faut d’abord comprendre le système global de protection sociale en France qui repose sur plusieurs niveaux.

Le régime obligatoire

Il existe différents régimes obligatoires en France en fonction du statut professionnel. Une indemnisation de prévoyance de base est prévue pour chaque travailleur, quel que soit son statut.

1 - Les salariés, fonctionnaires, artisans, commerçants et auto entrepreneurs dépendent de la Sécurité Sociale

2 - Les exploitants agricoles et leurs salariés dépendent de la MSA (Mutualité Sociale Agricole)

3 - Les ministres du Culte et les membres de congrégations et des collectivités religieuses dépendent de la CAVIMAC

4 - Les avocats conseils, les conseils juridiques et les avoués exerçant en professions libérales dépendent de la CNBF

5 - Les professions libérales (hors avocats) dépendent de la CNAVPL avec 10 sections professionnelles : 

  • La CPRN pour les notaires
  • La CAVOM pour les officiers ministériels, les officiers publics et les huissiers de justice
  • La CARMF pour les médecins
  • La CAVP pour les pharmaciens et les directeurs de Laboratoires d’analyses médicales non médecins
  • La CARCDSF pour les chirurgiens dentistes et les sages-femmes
  • La CARPIMKO pour les infirmiers, masseurs kinésithérapeutes, pédicures, podologues, orthophonistes et orthoptistes
  • La CARPV pour les vétérinaires
  • La CAVAMAC pour les agents généraux d’assurances
  • La CAVEC pour les experts-comptables et Commissaires aux comptes
  • La CIPAV pour les architectes, les ingénieurs-conseils, les experts, les géomètres, les consultants, les professeurs, les sportifs, les psychanalystes (non médecins), les ostéopathes, les journalistes, les traducteurs, etc.

En cas de décès, perte totale et irréversible d’autonomie, incapacité de travail ou invalidité, chaque régime obligatoire verse une indemnisation de base à ses assurés. Chaque régime a ses propres règles en terme de montant d’indemnité octroyé, en terme de délai d’indemnisation et en terme de délais de carence avant indemnisation. Il faut donc se renseigner au cas par cas pour chaque régime.

A titre d’exemple, nous citerons le régime obligatoire de la sécurité sociale qui est le régime qui regroupe le plus de personnes en France. En ce qui concerne les arrêts ou incapacité de travail, les assurés perçoivent une prestation compensatoire, après un délai de carence de trois jours, pour palier la diminution de salaire due à l’impossibilité de travailler. Elle est égale à 50 % du salaire journalier de base et dans la limite du PMSS.

Le régime obligatoire viendra indemniser également les salariés en cas de décès, perte totale et irréversible d’autonomie ou invalidité permanente catégorie 1, 2 ou 3.  Là encore l’indemnisation versée dépendra de chaque régime obligatoire. Il conviendra donc de se renseigner en fonction de sa situation personnelle.

A titre informatif, vous trouverez en cliquant sur ce lien des fiches informatives élaborées par April, un de nos partenaires assureurs, résumant les indemnisations prévues par les régimes obligatoires cités précédemment. Cependant, la législation de ces régimes évoluant en permanence, nous vous conseillons vivement de consulter le site internet du régime obligatoire dont vous dépendez, où vous serez certains de trouver les dernières informations en vigueur.

Faites votre demande de devis en ligne en 3 clics

assurance prevoyance demande en ligne  assurance prevoyance devis en ligne

  demande de devis assurance prévoyance

clients 100% satisfaits

Assurance prévoyance complémentaire collective ou d'entreprise

A la différence de la complémentaire santé (mutuelle), obligatoire depuis le 01/01/2016 dans toutes les entreprises, la prévoyance complémentaire est facultative dans l’entreprise sauf dans les cas suivants :

  • Lorsque le salarié a plus d’un an d’ancienneté dans l’entreprise. Ainsi, La loi du 19 janvier 1978 dite loi de « mensualisation » oblige les employeurs à assurer (sous certaines conditions et avec un délai de carence de 7 jours), un certain niveau de salaire en cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident aux salariés ayant au moins un an d’ancienneté : 90 % du salaire brut pendant les 30 premiers jours et 66,66 % du salaire brut pendant les 30 jours suivants (plus 10 jours supplémentaires par tranche d’ancienneté de 5 ans).
  • Lorsque l’entreprise emploie des cadres, la convention collective nationale pour les cadres de mars 1947 impose aux employeurs de souscrire une garantie décès pour ces derniers.
  • Lorsque la convention collective applicable à l’entreprise ou un accord de branche le prévoit. De nombreuses conventions collectives prévoient de telles conditions de prévoyance collective obligatoire pour les cadres et les non cadres, renseignez vous auprès de votre service du personnel pour prendre connaissance du contrat de prévoyance collective mis en place dans votre entreprise.

Ainsi dans les 3 cas précédents, des indemnisations complémentaires viendront compléter celles versées par le régime obligatoire en cas de décès, perte totale et irréversible d’autonomie, d’incapacité de travail ou d’invalidité.

De nombreuses entreprises mettent également en place à leur initiative une prévoyance complémentaire collective, même si elle n’est pas rendue obligatoire dans les 3 cas susmentionnés. Une fois de plus, renseignez vous auprès de votre service du personnel, qui saura vous dire si de telles dispositions ont été mise en place ou non dans votre entreprise.

Assurance prévoyance complémentaire individuelle

Tout le monde n'est donc pas assuré de toucher une prévoyance complémentaire. C’est là que la prévoyance compémentaire individuelle peut s’avérer très utile. Comme leur nom l’indique, les contrats de prévoyance individuelle sont souscrits individuellement et protègent l’assuré, son conjoint et ses enfants. Leur objectif est de minimiser les conséquences financières que peuvent provoquer un accident, une maladie ou un décès.

Si vous êtes salarié, il existe des contrats de prévoyance individuelle conçus spécialement pour les salariés qui travaillent dans des petites entreprises appartenant à des secteurs d’activité dont la convention collective ne prévoit pas de prévoyance complémentaire.

Si vous êtes travailleur non salarié, artisan, commerçant, profession libérale, auto entrepreneur etc.., nous avons des contrats qui couvrent toutes les fourchettes de revenus et qui proposent de nombreuses options de garanties, délais de carence et de franchise variés…Des réductions spéciales créateurs d’entreprises sont également disponibles sur de nombreux contrats. Consultez nous vite pour un devis gratuit et sans engagement.

Nous pouvons également vous aider à réaliser de grosses économies sur :

comparateur assurance prêt immobilier   simulation prêt immobilier   comparateur assurance prévoyance   

Alors contactez nous vite pour des devis gratuits et sans engagement !

Demandez une étude personnalisée gratuite