Les meilleures mutuelles dentaire, orthodontie, parodontologie et implantologie

Les meilleures mutuelles dentaire, orthodontie, parodontologie et implantologie

Chacun a recours à de nombreux soins dentaires au cours de sa vie.

Protéger ses dents c’est important car avec des dents en mauvais état, il devient difficile de s’alimenter correctement. C’est alors tout l’équilibre d’un corps qui peut se trouver perturbé !

Les régimes obligatoires remboursent les soins dentaires sur la base du tarif conventionnel et non sur la base des honoraires payés. Les dépassements d'honoraires, en effet, ne sont jamais pris en charge par l'Assurance Maladie.

C’est alors que votre complémentaire santé devient indispensable car elle prend en charge tout ou partie des honoraires non remboursés par les régimes obligatoires.

Si pour les soins dentaires, les dentistes ne pratiquent (en théorie) pas ou très peu de dépassement d'honoraire, ce n'est pas le cas pour les prothèses de type couronne ou bridge. Pour les implants ou les actes de parodontologie, ils ne sont quant à eux quasiment jamais pris en charge par la sécurité sociale, une mutuelle complémentaire dentaire est alors indispensable si on ne veut pas avoir à tout payer de sa poche.

Mutuelle soins dentaires

Les soins dentaires (détartrage, soin d'une carie, dévitalisation) ne font ne théorie pas l'objet de dépassement d'honoraires de la part des dentistes qui sont tenus normalement de ne facturer que le tarif de convention retenu par la sécurité sociale.

C'est pourquoi de nombreuses mutuelles, même si elles sont haut de gamme et proposent des postes de remboursement très élevés sur l'optique par exemple, ne mentionneront que 100% dans leur grille de garanties pour les soins dentaires.

Si vous avez néanmoins un dentiste qui pratique des dépassements d'honoraire sur les soins, alors souscrivez à une mutuelle qui remboursera les soins au dessus des 100% du tarif de convention, 250% étant une bonne moyenne. Pour ne pas avoir de surprise, n'hésitez pas à  demander à votre dentiste le tarif de remboursement du soin qu'il va vous prodiguer. Ce tarif de convention sera la base 100%. Ensuite appliquer la formule suivante pour connaitre le pourcentage de remboursement complémentaire qu'il vous faudra souscrire auprès d'une mutuelle assurance complémentaire santé :

(Tarif facturé par le dentiste x 100) / Tarif de convention de la sécurité sociale

Prenons l'exemple d'un soin d'une carie trois faces ou plus dont le tarif de convention est fixé à 53 € (53 € correspondant donc à 100%). Si le dentiste vous facture ce soin 105 €, alors vous devrez prendre une mutuelle qui rembourse les soins à hauteur de 198 % ((105 x 100) / 53). A noter que sur ces 198 %, le remboursement se décomposera comme suit : 70 % soit 37,10 € remboursé par la sécurité sociale et la différence 67,90 € (128%) par la mutuelle.

remboursement soin dentaire sans reste à charge

Nous proposons des mutuelles et assurances complémentaires santé qui remboursent les soins dentaires jusqu’à 400 % : obtenez immédiatement votre devis en ligne et comparez les tarifs des meilleures mutuelles pour les remboursements de soins dentaires :

comparateur mutuelle santé  comparateur assurance complémentaire santé

comparaison mutuelle santé

Mutuelle prothèses dentaires

Vous trouverez ci-après deux simulations de remboursement pour une couronne dentaire. Nous vous expliquons ce qui est remboursé par la sécurité sociale et par votre mutuelle en fonction du taux de couverture de votre mutuelle. Nous vous avons mis deux exemples pour des mutuelles qui remboursent à hauteur de 250 % et à hauteur de 450 %. Pour être quasiment certain de ne pas avoir de reste à charge, il vaut mieux privilégier des mutuelles qui remboursent les actes dentaires jusqu'à hauteur de 550 voire 600 % comme vous le montreront les exemples ci-après.

Attention cependant : privilégier un taux de remboursement n'est pas tout, il faut aussi regarder le plafond maximal annuel qui sera appliqué par an. En effet, si une mutuelle indique qu'elle prend en charge à hauteur de 600 % mais que le plafond annuel est de 500 €, alors cela ne couvrira même pas les frais d'une couronne facturée 600 €. Pour information, on estime le prix moyen d'une couronne dentaire à 500 € mais en fonction de la qualité et de la nature de cette prothèse, les prix peuvent aller jusqu'à 1200 €.

Un conseil donc avant de réaliser des prothèses dentaires : demander un devis détaillé à votre dentiste et vérifier que le pourcentage de dépassement d’honoraires correspond bien au pourcentage pris en charge par votre mutuelle assurance complémentaire santé.

Si votre mutuelle vous laisse un reste à charge encore trop important, vous pouvez également souscrire à une mutuelle sur complémentaire qui interviendra après le remboursement de la sécurité sociale et de votre mutuelle principale.

Exemple de remboursement pour une couronne dentaire céramo-métallique

  • Dépense engagée : 600 €
  • Base de Remboursement Sécurité sociale : 107,50 € est le tarif de convention (base 100%) établi par la sécurité sociale
  • Taux de remboursement par la Sécurité sociale : 70% soit 75,25 € remboursé par la sécurité sociale (107,5 € x 70%)
  • Reste à la  Charge de l'assuré : 600 € - 75,25 € = 524,75 € restant à la charge de l'assuré

→ Remboursement de la mutuelle complémentaire dont la grille de garantie mentionne 250 %

Si vous avez une mutuelle qui vous rembourse à hauteur de 250 %, alors elle prendra en charge : 250% - 70% (déjà remboursé par la  sécurité sociale) soit 180 % du tarif de convention soit 193,5 € (107,5 € x 180%). Il restera donc encore à votre charge 331,25 € (600 € réellement dépensé - 75,25 € remboursé par la sécurité sociale - 193,5 € remboursé par la mutuelle)

remboursement couronne dentaire 250%

→ Remboursement de la mutuelle complémentaire dont la grille de garantie mentionne 450 %

Si vous avez une mutuelle qui vous rembourse à hauteur de 450 %, alors elle prendra en charge : 450% - 70% (déjà remboursé par la  sécurité sociale) soit 380 % du tarif de convention soit 408,5 € (107,5 € x 380%). Il restera donc encore à votre charge 116,25 € (600 € réellement dépensé - 75,25 € remboursé par la sécurité sociale - 408,5 € remboursé par la mutuelle)

remboursement couronne dentaire 450%

→ Remboursement de la mutuelle complémentaire santé sans reste à charge pour l'assuré

Si vous souhaitez connaitre quelle mutuelle avec quel pourcentage de remboursement il faudra sélectionner pour ne pas avoir de reste à charge, là encore, il faut appliquer la formule suivante : 

(Tarif facturé par le dentiste x 100) / Tarif de convention de la sécurité sociale

Si on reprend toujours notre exemple précédent, d'une couronne dont le tarif de convention est fixé à 107,5 € (107,5 € correspondant donc à 100%) et facturée 600 € par votre praticien, alors vous devrez prendre une mutuelle qui rembourse à hauteur de 558 % ((600 x 100) / 107,5). A noter que sur ces 558 %, le remboursement se décomposera comme suit : 70 % soit 75,25 € remboursé par la sécurité sociale et la différence 524,75 € (488%) par la mutuelle.

remboursement couronne dentaire sans reste à charge

Nous pouvons vous aider à mieux définir votre besoin et à comprendre à quel contrat vous devez souscrire pour obtenir un remboursement optimal : contactez nous vite via notre formulaire de contact ou alors en nous appelant au 01 73 04 77 24. Vous pouvez également demander votre devis en ligne pour obtenir les tarifs des meilleures mutuelles pour les remboursements de prothèses dentaires. Nos contrats vous remboursent jusqu'à 600 % !

clients 100% satisfaits

La réforme « 100% Santé » prothèses dentaires

Pour limiter le reste à charge qui incombe au patient et afin de rendre les prothèses dentaires accessibles à tous, l’état a mis une place une nouvelle réforme dit 100% santé qui permettra d’avoir le choix entre 3 paniers de soins prothétiques. Ces 3 paniers de soins seront accessibles sur toutes les grilles de mutuelles à compter du 1er janvier 2020.

1 - Le panier « 100% Santé », est totalement remboursé et couvre les besoins les plus courants. Les prothèses fixes ou mobiles de ce panier sont sans reste à charge pour le patient et garantissent l’accès à des matériaux d’une qualité esthétique adaptée à la localisation de la dent (distinction entre les dents « visibles » et les dents « non visibles »). Ainsi ce panier de soins « 100% Santé » permettra de couvrir un grand choix de prothèses avec divers matériaux disponibles en fonction de la dent traitée :

  • Couronnes céramiques monolithique (autre que zircone) et céramo-métalliques sur les dents visibles (incisives, canines et 1ère prémolaire)
  • Couronnes céramique monolithique zircones (incisives, canines et prémolaires)
  • Couronnes métalliques toute localisation
  • Inlays core et couronnes transitoires (liées aux couronnes définitives)
  • Bridges céramo-métalliques (incisives)
  • Bridges métalliques toute localisation
  • Prothèses amovibles à base résine.

Ce panier de soins, qui entre en vigueur le 1er Janvier 2020, sera complété par d’autres prothèses à compter du 1er janvier 2021

2 - Un panier aux tarifs maîtrisés, qui comprend des prothèses dentaires avec des tarifs encadrés pour assurer un reste à charge modéré

3 - Un panier aux tarifs libres permettant au patient de choisir librement les techniques les plus innovantes ou de répondre à des exigences plus esthétiques (couronnes céramo-céramiques) sans plafonnement de tarifs.

Dans les cas des paniers 2 et 3, le choix d'une mutuelle dentaire adaptée, susceptible de limiter au maximum le reste à charge pour le patient, sera toujours aussi important qu'avant la réforme. 

Cette nouvelle convention vise en priorité à réorienter l’activité des chirurgiens-dentistes vers davantage de prévention et de soins courants dit conservateurs. L’objectif est de favoriser un recours plus fréquent à ces soins, plus respectueux des dents et des tissus dentaires, en revalorisant leurs tarifs ou en les prenant nouvellement en charge.

Ainsi, Le tarif des soins conservateurs et chirurgicaux va être revalorisé sur toute la durée de la convention (jusqu’en 2023) et de nouveaux actes de prévention et techniques de préservation seront remboursés, comme le coiffage pulpaire pour les adultes ou l’application de vernis fluorés chez les 6-9 ans. Le scellement préventif des sillons sera également étendu aux jeunes de 16 ans.

Pour plus d'informations : consulter le site du gouvernement

Nous pouvons également vous aider à réaliser de grosses économies sur :

comparateur assurance prêt immobilier   simulation prêt immobilier   prévoyance santé

Alors contactez nous vite pour des devis gratuits et sans engagement !

Mutuelle implants dentaires

Avoir à faire un implant dentaire est souvent redouté car c’est une des prothèses les plus onéreuses. En effet, les tarifs des implants dentaires sont très élevés. Votre chirurgien-dentiste ou votre stomatologue doit vous fournir un devis écrit avant d’effectuer les soins car le montant pris en charge par l’assurance maladie est faible et votre mutuelle complémentaire santé pourra rembourser une partie de ces frais d’implants dentaires. Mais cette dernière n’interviendra souvent que si vous lui avez envoyé un devis au préalable.

Implant dentaire : quel remboursement par l’Assurance Maladie ?

Afin de comprendre comment est remboursé un implant dentaire, il faut savoir qu’il se compose de 3 parties :

  • L’implant en lui-même qui remplace la racine : ce dernier n’est pas du tout remboursé par la Sécurité sociale
  • Le pilier prothétique (ou inlay-core) qui fait le pont avec la couronne ou le bridge qui le recouvre : ce dernier peut être remboursé à hauteur de 70 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale (fixé à 90 €) soit 63 €
  • Enfin, la couronne ou le bridge qui recouvre l’ensemble : la couronne est prise en charge par l’assurance maladie à hauteur de 70 % de la BRSS, soit 75,25 € sous réserve qu’elle soit réalisée sur une dent délabrée. La BRSS est de 107,50 € en 2020, puis elle sera portée à 120 € en 2021. Idem pour les bridges : ils seront pris en charge par la Sécurité sociale à hauteur de 70 % de la BRSS si au moins une dent pilier du bridge est délabrée. La BRSS pour un bridge étant de 279,50 €, le remboursement sera de 195,65 €.

Souscrire à une mutuelle complémentaire peut vous aider à bien réduire le risque à charge. Consultez nous en demandant un devis personnalisé et gratuit, sans engagement. Nos contrats peuvent vous permettre d'être remboursé jusqu'à 1500 € (500 € par implant x 3 implants par an) sur la partie implant qui n'est pas du tout remboursée par l'assurance maladie !

Mutuelle parodontologie

La parodontologie traite les affections du parodonte. Le parodonte est composée de l’ensemble des tissus qui soutiennent la dent c’est à dire la gencive, le cément (la partie qui entoure la racine) et les ligaments (la partie qui attache la dent à l’os).

On parle de gingivite lorsque la maladie est superficielle et que seule la gencive est touchée. Cette dernière se soigne bien. On parle de parodontite lorsque le mal n’est plus circonscrit à la gencive seule et qu’il a atteint le cément ou les ligaments. La parodontite peut être stabilisée grâce à des traitements appropriés. Il est donc primordial de l’identifier le plus rapidement possible et de commencer le traitement à un stade précoce afin d’éviter la perte de dents.

Les parodontites sont dans la majorité des cas dues aux bactéries contenues dans la plaque dentaire. Cette maladie est très répandue puisqu’en France, selon plusieurs études, environ 80% des adultes ont une maladie parodontale.

Malheureusement, l’assurance maladie n’assure aucun remboursement pour les interventions parodontales. En effet, il s’agit de soins dentaires hors nomenclature donc non pris en charge. Seul le détartrage est remboursé à hauteur de 70% (soit 20,24€) du tarif de convention (deux séances au maximum par an). Par conséquent, pour bénéficier d’une couverture, il est indispensable de disposer d’une mutuelle complémentaire santé couvrant la parodontite sous forme d’un forfait  (soit un forfait spécifique pour la parodontologie, soit un forfait dentaire comprenant tous les soins dentaires non remboursés par la Sécurité Sociale comme l’implantologie et l’orthodontie adulte).

Là encore, n'hésitez pas à nous consulter et à nous demander un devis personnalisé et gratuit, sans engagement. Certains de nos contrats proposent des forfaits parodontologie pouvant aller jusqu'à 600 € par an !

Mutuelle orthodontie enfants

Lorsque l'on est enfant, il est important de faire un traitement orthodontique, si cela s'avère nécessaire, pour être sûr de conserver ses dents toute sa vie.

Très souvent, les « désordres » commencent dès le plus jeune âge. Il est donc important de les corriger avant qu’ils ne s’aggravent … Des dents mal placées empêchent d’autres dents de pousser, des blocages peuvent apparaitre empêchant la croissance de s’exprimer correctement.

A 10 ans, les enfants perdent leurs dents de lait. A la place, les dents permanentes, plus grosses, peuvent apparaître moins bien alignées, trop en avant, trop en arrière, de travers, ou pire encore, peuvent se chevaucher de façon inesthétique. Il arrive même parfois qu’aucune dent ne vienne remplacer la dent de lait.

Un suivi dès l’âge de 8 ans est recommandé car il peut permettre d’anticiper et de minimiser l’apparition de certains problèmes.

Par exemple, si un manque d’espace important ou d’autres problèmes sont évidents sur les radiographies de suivi, l’orthodontiste peut préconiser l’extraction de certaines dents temporaires, ce qui permettra de redistribuer de l’espace aux dents permanentes qui tentent de sortir mais qui, dû au manque d’espace, se dirigent dans une direction anormale.

D’autres désordres qui sont d’ordre fonctionnels peuvent être aussi décelés bien à l’avance et empêcher qu’ils n’empirent dans le temps.

En bref, l’orthodontie pour les enfants n’est pas qu’une simple affaire d’esthétisme, mais surtout une assurance pour lui d’avoir des dents en bonne santé et de les conserver tout au long de sa vie.

Jusqu'aux 16 ans de l'enfant, l’assurance maladie rembourse 193,5 € par semestre d’orthodontie (soit 387 € par an). Là encore, il est nécessaire d'avoir un devis préalable de l'orthodontiste afin de calculer le reste à charge. Les honoraires des orthodontistes sont variables, ils se situent dans une fourchette allant de 193,5 € (le tarif de convention) à 1500 € par semestre. Rares sont les orthodontistes qui pratiquent le tarif de convention. Les hôpitaux publics ou dispensaires dentaires peuvent pratiquer ce tarif de convention mais la plupart des orthodontistes privés pratiqueront de gros dépassements d'honoraire. Là encore, pour savoir quel pourcentage de remboursement la mutuelle devra couvrir pour que le reste à charge soit nul, il faudra appliquer la formule suivante : 

(Tarif facturé par le dentiste x 100) / Tarif de convention de la sécurité sociale

Prenons l'exemple d'un traitement orthodontique d'un semestre dont le tarif de convention est fixé à 193,5 € (193,5 € correspondant donc à 100%). Si le dentiste vous facture ce traitement orthodontique 950 €, alors vous devrez prendre une mutuelle qui rembourse les soins à hauteur de 490 % ((950 x 100) / 193,5). A noter que sur ces 490 %, le remboursement se décomposera comme suit : 100 % soit 193,5 € remboursé par la sécurité sociale (c'est un des rares cas où la sécurité sociale prend en charge la totalité du tarif de convention et ne laisse pas de tiers payant à la charge de l'assuré) et la différence 756,5 € (390%) par la mutuelle.

remboursement orthodontie sans reste à charge

Attention cependant : Les traitements d'orthodontie ou traitements d'orthopédie dento-faciale (ODF) sont pris en charge par l'Assurance Maladie sous réserve d'obtenir l'accord préalable de votre caisse d'Assurance Maladie et s'ils sont commencés avant le 16e anniversaire. Une demande d'accord préalable est donc nécessaire pour pouvoir prétendre à la prise en charge d'un traitement d'orthodontie pour pour enfants de moins de 16 ans. De plus, cet accord est valable 6 mois. Vous devez donc débuter les soins dans les 6 mois qui suivent cet accord. Au-delà, les frais ne seront pas pris en charge.

Egalement, bien noter une particularité de facturation chez les orthodontistes : vous devrez dans la majorité des cas avancer les frais. En effet, les orthodontistes ne vous factureront (et ne passeront donc la carte vitale) qu'à la fin du semestre. Le remboursement de la sécurité sociale, déclenchant également le remboursement de la mutuelle complémentaire santé, ne sera donc effectué qu'à la fin du semestre. Or il est rare de trouver des orthodontistes qui ne vous demandent pas d'avancer les frais. Maïs là encore tout est négociable, alors n'hésitez pas à en parler avec votre orthodontiste bien à l'avance. Sélectionner un praticien qui acceptera de n'être réglé qu'à la fin du semestre afin que vous n'ayez pas à avancer les soins trop longtemps sans remboursement, peut être aussi un des critères de sélection, en plus du tarif et de la qualité du traitement naturellement.

Nous proposons des mutuelles et assurances complémentaires santé qui remboursent les soins orthodontiques jusqu’à 600 %. Contactez nous vite pour un devis personnalisé !

Mutuelle orthodontie adultes

On peut faire des traitements orthodontiques à tout âge. Pour information, aujourd’hui, plus de 25% des patients orthodontiques sont des adultes. Grâce à toute la nouvelle génération de boîtiers plus esthétiques et moins encombrants, des aligneurs transparents ("gouttières") et des broches linguales ‘invisibles”, les traitements sont plus facilement acceptés par les adultes.

De nos jours, les adultes peuvent espérer garder leurs dents toute la vie et le fait de « perdre ses dents quand on est âgé » n’est plus une fatalité !

Beaucoup de problèmes orthodontiques peuvent être traités aussi facilement chez les adultes que chez les enfants. De nombreux cas sont de simples cas de malocclusion ou d’alignement qui peuvent être traités rapidement.

L’orthodontie est un des moyens qui vous permettra de garder vos dents en bon état de « fonctionnement » et de conserver toutes vos qualités de mastication et d’articulation. L’aspect esthétique est un plus bien sûr mais la santé dentaire reste une priorité !

Le souci majeur est que les traitements d'orthodontie pour adultes ne sont quasiment jamais pris en charge par le régime obligatoire, sauf cas très exceptionnels. Un reste à charge important est donc à prévoir dans ce type de soins mais nous avons cependant des contrats qui remboursent les traitements orthodontie adultes non remboursés par la sécurité sociale en octroyant des forfaits annuels remboursant jusqu'à 1350 €. Alors consultez nous vite en demandant un devis gratuit et sans engagement !

 

Pour connaitre tous les rembousements liés aux soins, prothèses, implants dentaires et traitements orthodontiques, rdv sur Ameli.fr en cliquant sur le lien suivant : soins et prothèses dentaires remboursement sécurité sociale

 

Pour des informations sur les remboursements d'autres postes de soins, consulter nos rubriques suivantes : Mutuelle optique - Mutuelle consultation généraliste et spécialiste - Mutuelle cure thermale - Complémentaire santé hospitalisation - Mutuelle pharmacie  - Mutuelle retraités/santé sénior