Bien choisir sa mutuelle et son assurance complémentaire santé

Bien choisir sa mutuelle et son assurance complémentaire santé

Quelle mutuelle choisir ?

Votre choix va se déterminer selon deux critères : votre budget et vos besoins

1. Votre budget ?

Vous avez certainement un budget à ne pas dépasser ? Commencez par déterminer son montant.

Pourquoi souscrire à une mutuelle ? - Résiliation Mutuelle Loi Chatel, cas particulier de résiliation d'une mutuelle - Mutuelle familiale - Mutuelle santé sénior - Mutuelle dentaire - Mutuelle orthodontie - Mutuelle optique - Mutuelle femme - Mutuelle tns - Mutuelle auto entrepreneur

2. Vos besoins ?

  • Vous avez des enfants ou prévoyez d'en avoir ? Nous savons tous que les enfants ont besoin de nombreux soins médicaux (pédiatre, orthophoniste ou tout simplement généraliste) : portez une attention particulière aux garanties proposées sur les tarifs de consultation et surtout sur les dépassements d'honoraires.
  • Pensez également à la couverture en cas de maternité : chambre individuelle, prime de naissance...
  • Vous commencez à prendre de l'âge ? Vous avez une santé fragile ? Regardez bien les garanties apportées par votre complémentaire santé en cas d'hospitalisation, de cure thermale, d'audioprothésie.
  • Tenez compte des médecins et spécialistes que vous consultez. S'ils pratiquent des dépassements d'honoraires, ces dépassements restent à votre charge. Choisissez une formule qui permet un remboursement de tout ou partie de ce montant restant à votre charge.
  • Soyez vigilant sur les remboursements optiques et dentaires. Lentilles, lunettes, prothèses dentaires peuvent représenter des dépenses importantes car mal remboursées par la Sécurité Sociale. Vous avez besoin de prothèses dentaires ou avez des problèmes de vue ? Orientez-vous vers un contrat aux garanties généreuses en dentaire et en optique.
  • N'oubliez pas l'hospitalisation. Quel que soit votre état de santé, un accident, un aléa de santé peuvent engendrer une hospitalisation. Pensez à regarder les garanties liées à l'hospitalisation : forfait hospitalier, chambre individuelle, lit d'accompagnement d'enfant, dépassement d'honoraires des anesthésistes et des chirurgiens (dépassements fréquents même pour une opération bénigne comme l'appendicite)...
  • Consultez-vous chaque année un ostéopathe ? Certaines compagnies d’assurance versent un forfait pour rembourser une partie de la consultation d’un ostéopathe, y compris lorsque la sécu ne prend rien en charge (le nombre de consultations dans l’année est cependant limité). Ce petit détail à son importance, le prix d’une consultation chez l’ostéopathe est d’environ 40 euros…
  • Etudiez la solution de tiers payant proposée. Les complémentaires santé proposent le tiers payant qui vous dispense de l'avance de frais en pharmacie. Certaines solutions de tiers payant vont plus loin et vous dispensent également de l'avance des frais dans les laboratoires, les grandes chaînes optiques, certains centre de radiologie et d'imagerie médicale...
  • Enfin, faites attention au délai de carence : votre contrat peut prévoir un délai d’attente ou délai de carence, vous ne bénéficierez des garanties qu’après l’expiration de ce délai. Généralement le délai de carence s’applique en maladie mais la garantie existe sans délai en accident (à vérifier dans votre contrat).
Contactez-nous

 01 41 78 38 03

Comparez les formules complémentaires santé
Format: 22/09/2017
Format: 22/09/2017
Format: 22/09/2017