Assurance emprunteur, comment faire le bon choix ?

Assurance emprunteur, comment faire le bon choix ?

Pour bien choisir son assurance emprunteur, il faut prendre en compte différents critères qui vous permettrons de souscrire à un contrat vraiment adapté à votre profil et à votre besoin.

Nous avons sélectionné ci-dessous les points qui doivent être analysés avec attention pour vous aider à y voir plus clair.

Assurance emprunteur, les différentes garanties

Tout d’abord, rappelons les 3 types de garanties qu'un emprunteur peut souscrire :

  • Enfin, il existe également une assurance perte d'emploi qui couvre vos pertes de revenus en cas de chômage. A noter que dernière est également optionnelle et peu requise par les banques.

Dans les cas de ces 3 garanties, à quoi voit on qu’une assurance de crédit est meilleure qu’une autre ? Le meilleur prix ne fait pas tout, il faut aussi prendre le temps de bien regarder les modalités d’indemnisation, les garanties proposées et l’ensemble des autres conditions générales de vente.

Bien choisir votre quotité

Ainsi, pour une sécurité optimale, choisissez un taux de couverture à 100% pour chaque personne protégée par le contrat : s’il vous arrivait quelque chose, le capital restant dû de votre emprunt serait intégralement remboursé à votre banque. Ainsi, la prise en charge de votre crédit n’incomberait pas à vos héritiers !

Vérifier la façon dont vous serez indemnisé

Pour les garanties Invalidité Permanente Totale (IPT) et Incapacité Temporaire Totale (ITT), il existe deux principes d’indemnisation :

  • Le maintien de revenu (garantie indemnitaire) : votre contrat n’indemnisera que la différence entre les indemnités journalières versées par votre organisme social et votre salaire habituel.
  • La garantie forfaitaire : remboursement de la totalité de l’échéance (ou en partie selon le pourcentage de couverture choisi) même si votre rémunération est maintenue.

La garantie forfaitaire est donc la formule la plus sécurisante pour vous et votre banque.

Vérifier les délais de franchise

Pour les garanties Invalidité Permanente Totale (IPT) et Incapacité Temporaire Totale (ITT), il existe des délais de franchise pendant lesquels vous ne serez pas indemnisé : généralement elle est de 90 jours mais certaines compagnies proposent de la réduire à 30 jours (intéressant dans le cas des travailleurs non salariés), ou bien de l’augmenter à 180 jours (intéressant pour les salariés qui disposent d’une bonne couverture prévoyance).

Vérifier la définition de vos garanties IPT et ITT

Dans certains contrats, l’indemnisation intervient en cas d’incapacité à exercer sa profession.

D’autres contrats indemnisent selon l’impossibilité d’exercer toute profession. Dans ce cas, les possibilités de reclassement sont prises en compte : cette définition réduit donc votre niveau de protection.

L'exonération des cotisations en cas de sinistre

Certaines compagnies proposent que vous ne payiez plus les cotisations en cas d’indemnisation, certaines au bout de 90 jours, d’autres au bout de 30 jours, ou certaines pas du tout.

La meilleure option est bien sur de choisir un contrat d’assurance de prêt proposant une exonération au bout de 30 jours.

Vérifier les durées d’indemnisation

Là encore il faut bien penser à les vérifier et notamment pour la garantie arrêt de travail. La plupart des contrats d’assurance limitent l’indemnisation à 3 ans.

D’autres permettent de basculer sur une rente d’invalidité après 3 ans d’incapacité temporaire de travail (ou arrêt maladie).

Vérifier les exclusions

Mentionnées dans les conditions générales de vente, il faut prendre le temps de bien lire les exclusions, même si cela peut paraître parfois long et rébarbatif.

En effet, en plus des exclusions dites "générales" (liées aux risques de suicide, de guerre,...), il faut prendre connaissance des limitations de garanties.

Ainsi, la pratique de sports peut être couverte au même tarif ou avec une tarification personnalisée si vous êtes membre d’un club, d’une fédération ou faites de la compétition.

Dans de nombreux contrats, vous pourrez noter des limitations ou exclusions pour les affections disco-vertébrales (c'est-à-dire "mal de dos") ou les maladies neuropsychiques (c'est-à-dire dépressions nerveuses). Attention à ce point qui concerne une très grosse partie des arrêts de travail, pensez à souscrire l'option rachat des exclusions dos et psy dans les garanties IPT/ITT.

Vérifier la fiabilité du contrat sur la durée

  • L’irrévocabilité totale des garanties : quelle que soit l’évolution de votre situation personnelle et professionnelle (changement de profession, départ à l’étranger…) vous restez couvert aux mêmes conditions.
  • Le maintien du tarif pendant toute la durée du prêt.

Vérifier la base de calcul des cotisations

Ces dernières peuvent être calculées en fonction du capital restant à rembourser : dans ce cas, vous réalisez de vraies économies car vous ne payez pas d’assurance pour le capital déjà remboursé ! La cotisation est donc dégressive en fonction du capital restant dû.

D’autres contrats prévoient au contraire un calcul sur le capital initial, ce qui sur la totalité du prêt vous pénalise. Vous payez toujours la même cotisation et pourtant le risque de la banque diminue en même temps que le capital restant dû.

Assurance de prêt, faire le bon choix : Vidéo :

Contactez-nous

 01 41 78 38 03

Comparez nos solutions d'assurance emprunteur
Format: 08/06/2017